Comment tu vis le célibat Marine ? Partie 2

vendredi 12 janvier 2018

Bonjour toi,

Si tu me suivais déjà en Juin dernier, tu as pu voir que j'avais posté un article (juste ici) sur ma vie en tant que célibataire endurcie. Dans cet article, je parlais des cinq points qui m'ont le plus marqué à cette époque en tant que "femme à la recherche de love". Si tu veux tout savoir, non je n'ai pas fait cette deuxième partie pour te révéler que ça y est, je suis en couple. Rassures-toi, je suis toujours célibataire, rien a changé depuis tous ce temps. Non en fait, si j'ai décidé de rédiger cet article, c'est tout simplement parce que mon point de vue à un peu changé de un, et puis surtout parce que je me suis rendue compte d'autres choses que je n'avais pas forcément vu avant.



En plus, je t'avoue, on approche de la Saint-Valentin tout ça, tout ça donc on est un peu dans le thème tu vois. Toi même tu sais qu'on va passer cette soirée soit solo à pleurer devant "N'oublies jamais", soit à essayer de noyer notre chagrin dans l'alcool en  organisant une soirée pyjama. Et oui, j'ai 21 ans, et alors ? Les soirées pyjamas c'est la vie, seules les filles savent. Bref mon enfant, je te fais des bisous et puis je te laisse avec la suite. N'hésites pas à me dire si toi aussi tu penses comme moi, je me sentirai un peu moins seule dans mon célibat hihi.

Tu envies* les couples
Alors, première chose que j'avais mentionné dans mon article de Juin, c'est que lorsqu'on est célibataire, on déteste les couples au point de vouloir leur mettre un poing dans la figure. Et bien avec le temps, je me suis rendue compte que ce n'était absolument pas de la haine, c'est juste de l'envie. C'est ta fierté qui te fais dire que tu détestes les couples qui te rappellent que tu es seule (t'as reconnu j'espère), mais en vérité, la seule chose qui t'énerve et que tu déteste, c'est le fait d'être seule et de voir des couples vivre ce que tu n'as pas la chance de vivre. Et crois moi ça fait une différence, une fois que tu auras compris ça, tu accepteras déjà un peu plus ta situation.


Tu passes un cap
Après le temps des lamentations, viens celui de l'acceptation. Je peux te dire que quand ça fait trois ans que tu n'as pas eu de relation, t'as le temps de retourner le sujet dans tous les sens et la seule façon de vivre "heureux" avec ça, c'est tout simplement de l'accepter. Du coup, une fois que tu as fait ce travail sur toi, tu peux enfin recommencer à regarder des films déprimants sans te mettre à pleurer, ou bien sortir avec tes potes en couple sans te sentir exclue. Avant, tu te posais la question "pourquoi ça m'arrive ?" et maintenant c'est plus un truc du genre "c'est que ça devait arriver". Tu comprends petit à petit que tout n'est pas une fin en soi et ça c'est bien.



Tu arêtes de subir ton célibat
Ce point rejoins un peu celui d'avant. En fait, j'ai toujours été une vraie romantique dans l'âme. J'exagère à peine quand je te dis que j'attend depuis toujours qu'un beau prince m'arrache à ma vie tellement banale, me demande ma main et qu'on vive heureux et amoureux pour toujours. Et pendant longtemps j'en ai voulu à la terre entière de faire se rencontrer des personnes alors que moi, j'étais seule. Tu en viens réellement à te poser des questions sur toi même et à te demander si au fond, le problème ce n'est pas juste toi en fait. Et puis le temps passe et heureusement tes amis sont là et font de leur mieux pour te faire comprendre que tu es belle, intelligente et drôle et que si tu es encore seule, ce n'est absolument pas par ta faute. Et puis merde, j'ai que 21 ans au final, j'ai encore toute la vie devant moi, et toi aussi!



Tu apprécies les petits moments
Au début, tu trouvais ça vraiment nul de te retrouver seule à l'appartement le soir et puis le temps passe et tu y trouve quelques avantages en fin de compte. Tu peux rester toute la journée démaquillée, en pyjama, blottie dans ton lit à manger du pain et du kiri devant une série netflix sans qu'on te fasse la moindre remarque. Vivre seule, c'est aussi moins de vaisselle, moins de lessive et plus d'économie du coup. Zéro prise de tête à part si tu t'embrouilles avec toi-même mais là c'est ton problème par contre, je peux plus t'aider..



Tu apprends à penser à toi avant tout
J'en ai connu des relations où je faisais passer le bonheur et les besoins de mon partenaire avant les miens et je peux te dire que ce n'est pas bon du tout. Tout d'abord parce que tu deviens dépendant de la personne et tu ne peux plus rien faire sans demander l'avis à l'autre. Tu te forces à faire certaines choses pour faire plaisir ou au contraire tu t'empêches de faire d'autres choses pour ne pas offenser. Depuis que je suis célibataire, je n'ai de compte à rendre à personne, pour une fois, je peux un peu être égoïste et ne penser qu'à ma gueule et ça fait du bien. Tu peux faire ce que tu veux, quand ça te chante et crois-moi, ça c'est vraiment pas un point négligeable.



Alors ma louloutte, si toi aussi parfois tu te sens seule, dis-toi juste que ce n'est pas si grave et qu'il faut laisser le temps au temps. Bien sûr, ce sera dur parfois et tu auras des coups de blues mais n'oublies pas que tu as des amis qui sont là pour t'aider et te conseiller. Essaies de percevoir le meilleur dans chaque chose, le positif apportes toujours du postif, n'oublies pas ça! Je te fais des gros bisous et on se dit à la prochaine.



XOXO
Marintothejungle


2 commentaires

  1. J'aime ton article, je ne pense pas qu'être célibataire soit une mauvaise chose car on n'en apprend beaucoup sur soi et on apprend surtout à ne pas avoir besoin de l'autre pour être heureux ou passer de bons moments !

    Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis totalement d'accord, avant j'étais vraiment à me dire qu'être célibataire c'était vraiment nul etc, et avec le temps je me rend compte que c'est totalement faux en fait aha!
      Des bisous²

      Supprimer

Latest Instagrams

© marintothejungle. Design by FCD.